Naples, 22 octobre 2010 : atelier inter-établissement sur la gestion de conflits

Le projet "arts of difference" rentre dans le concret avec cet atelier qui fait se rejoindre les compétences des italiens et des français :

- la gestion de conflits dans l’école
- le multimédia comme outil pédagogique pour développer l’expression des jeunes

Pour ce faire, une délégation de Brest s’est déplacée à Naples avec pour objectifs :
- la formation des enseignants italiens à la pédagogie et aux outils du webreportage
- la conduite d’un atelier d’initiation au webreportage pour les élèves des deux établissements italiens impliqués dans le projet.

Cet article est écrit en direct de l’atelier :

Sont réunis dans l’établissement scolaire "De Santis", les enseignants et les élèves des deux établissements. Au total ce sont 35 personnes qui participent à l’atelier.

Après une introduction par Francesca de l’association Aracné, Silvana présente aux élèves la première partie de l’atelier.

Il leur est demandé de s’imaginer dans une situation de conflit et de se raccrocher à un des positionnements suivants :

- Je cherche une situation de médiation
- J’affronte le conflit
- Je n’en ai rien à faire, ca m’est égal
- Je l’évite

Les thématiques sont affichées dans la salle et les jeunes se regroupent en fonction de leurs choix :
- Recherche de médiation, 10 élèves
- Faire face au conflit : 10 élèves
- "Ça m’est égal" : 1
- Aucun élève sur l’évitement du conflit.

Sur chaque thème, les élèves doivent inscrire les avantages et inconvénients de chaque positionnement. Ces éléments sont ensuite présentés et mutualisés par oral, avec l’ensemble des participants.

Silvana explique que ce jeu fait partie d’un travail plus global sur l’éducation émotionnelle. Il est un point de départ pour initier une réflexion individuelle sur les conflits, sur la singularité de la posture de chacun.

La seconde partie de l’atelier s’inscrit dans la continuité de ce travail avec la réalisation d’interviews d’élèves par eux mêmes. La commande est la suivante : chacun doit pouvoir expliquer sur une vidéo de 30 secondes les raisons pour lesquelles il a choisit cette posture.

Dans un objectif de simplification des questions matérielles et pour se concentrer sur les contenus, les élèves utilisent deux types de matériel vidéo : caméscope à disque dur et pocketcam usb. Le système retenu pour la réalisation des clips autour du plan séquence pour éliminer la phase, souvent longue, de montage.

Cette journée est l’occasion d’une rencontre entre élèves et professeurs de deux établissements dont la vocation est différente : un établissement professionnel et un établissement scientifique. Les élèves, au départ, physiquement répartis dans la salle par établissement se rapprochent au fil de l’atelier. Pour les interviews, cette distinction entre établissement n’existe plus, ils travaillent ensemble et ne constitue plus qu’une seul groupe. C’est aussi un temps important pour les participants au projet Arts of différence qui aujourd’hui réalise de concert une action concrète avec et pour les élèves. Ce travail se concrétise aussi aujourd’hui avec la production de supports vidéos qui seront données à voir sur le site.

mise en ligne de la video

Retour des élèves avec les images.`

http://www.mediablog-brest.net/arts...

voir les productions realisées et publiées sur le mediablog du projet par les élèves : http://www.mediablog-brest.net/arts...

http://www.arts-of-difference.infin...

Updated: Tuesday 26 October 2010
Ville de Brest
Commune di Napoli
CEICC